Le bambou

Publié le : 26/11/2020 14:45:26
Catégories : Guide des essences de bois

Le bambou

Le bambou est une plante bien connue, de la famille des Poaceae. Il s’agit d’une graminée au port arborescent, possédant des tiges ligneuses appelées chaumes. Le bambou est une espèce végétale étonnante. Savez-vous que c’est la plante qui pousse le plus vite au monde ? En outre, elle peut mesurer plus de 30 mètres de haut. Le bambou est également écologique. À poids équivalent, le bambou absorbe 5 fois plus de CO2 qu’un arbre. Il est également reconnu pour sa grande résistance, et pour sa grande flexibilité. Dans cette fiche, nous vous proposons de tout savoir sur le bambou, de son origine à son entretien.

 

L’origine du bambou

 

Comme vous le savez très certainement, le bambou est originaire d’Asie. Au Japon, on retrouve même des forêts de bambou. Même si, en théorie, le bambou n’est pas un arbre, ce terme est tout de même utilisé.

 

Le bambou est même capable de pousser en altitude, d’ailleurs, il est présent à plus de 3000 mètres dans la chaîne de l’Himalaya. Si le bambou est une plante asiatique, sachez également qu’elle est indigène d’Amérique, et plus particulièrement en Amérique du Sud.

 

La zone de répartition du bambou comprend également Madagascar, l’Afrique, mais aussi l’Australie. Néanmoins, sachez qu’il existe plus d’un millier d’espèces de bambous différentes. En effet, il peut prendre plusieurs aspects en fonction de l’altitude, du type de sol ou du climat. En d’autres termes, le bambou est une plante polymorphe. C’est toutefois en Asie que l’on retrouve le plus d’espèces de bambou différentes, environ 600.

 

La teinte du bambou

 

Le bambou peut prendre de très nombreuses teintes. En effet, il peut être vert, noir ou encore jaune. En outre, certaines variétés de bambous peuvent être tachetées, ou même rayées. De ce fait, cette plante est très appréciée pour ses qualités ornementales.

 

Les caractéristiques du bambou

 

Le bambou, comme nous l’avons mentionné à plusieurs reprises, est une plante étonnante de par ses nombreuses caractéristiques. En plus de ses multiples qualités, notamment ornementales, le bambou permet de lutter contre l’érosion des sols, grâce à son réseau de rhizomes. Sa culture nécessite très peu d’énergie, il est donc particulièrement écologique. Mais intéressons-nous à ses propriétés dimensionnelles, et notamment à sa structure.

 

Caractéristiques dimensionnelles

 

Le bambou est composé de plusieurs parties :

 

-      Le rhizome : il s’agit en réalité d’un vaste réseau de tiges souterraines. Ce sont les rhizomes qui fournissent la plante en nourriture. Le rhizome peut être soit pachymorphe (court et épais) ou leptomorphe (long et court). Le rhizome donne naissance à un turion, une pousse souterraine qui donnera elle-même naissance au futur bambou.

-      La feuille : le feuillage du bambou est dense et fourni. Les feuilles possèdent une forme allongée très reconnaissable.

-      Le chaume : c’est la tige du bambou, la partie creuse permettant de fabriquer des meubles, instruments de musique et autres objets. Le chaume (aussi appelé canne) est composé de différents noeuds bien visibles, marquant l’emplacement de la graine des précédentes feuilles. La tige du bambou peut mesurer jusqu’à 30 mètres de haut. Le chaume possède de nombreuses caractéristiques. En effet, il est flexible et peut se balancer dans le vent sans rompre. En outre, il est particulièrement léger, mais robuste.

 

Durabilité

 

Le bambou est sensible aux attaques d’insectes et est sujet au développement de moisissures, mais uniquement lorsqu’il est en contact avec de l’eau ou de l’humidité. De ce fait, il ne peut être envisagé dans la construction de mobilier de jardin. La durée de vie en milieu humide d’un bambou non traité est seulement de 1 à 3 ans, alors qu’à l’intérieur, dans un climat peu humide, sa durée de vie est de 10 à 15 ans.

 

Les utilisations du bambou

 

Les utilisations du bambou sont particulièrement nombreuses. Tout d’abord, il est utilisé dans le domaine de la construction. En effet, il permet la conception d’échafaudages, en raison notamment de sa grande solidité et de sa légèreté. Bien sûr, le bambou permet de fabriquer des meubles divers et variés, mais aussi du parquet, et même de petites maisons.

 

Les architectes optent de plus en plus pour le bambou dans la conception de ponts, de revêtements externes, et même de pilotis ou de cloisons. Grâce à ses nombreuses propriétés, le bambou permet de concevoir une multitude de structures.

 

Les fibres de bambou sont employées quant à elles dans la fabrication de vêtements. En effet, le secteur textile est particulièrement friand de cette matière, qui est par ailleurs anti-bactérienne et extrêmement absorbante. Elle assure donc un grand confort et est appréciée des consommateurs.

 

Nous pouvons citer d’autres usages du bambou, comme la fabrication de pâte à papier. D’ailleurs, les Chinois maîtrisent depuis plusieurs siècles cette technique. On retrouve également de nombreux instruments en bambou, comme les flûtes notamment, et même les orgues. 

 

L’entretien des meubles en noyer

 

Les meubles en bambou sont à la fois originaux et esthétiques. Cependant, le bambou ne s’entretient pas comme le bois traditionnel. Il est donc nécessaire de connaître et d’adopter les bons gestes. Voici nos conseils.

 

Le nettoyage

 

Le nettoyage des meubles en bambou nécessite l’utilisation de plusieurs produits. Si votre mobilier n’est pas verni, dans ce cas, préparez un mélange composé d’eau, de savon et de sel cristallin. Trempez-y une brosse et frottez votre meuble. Rincez ensuite le  bois, et laissez sécher.

 

En revanche, si votre meuble est verni, il faut verser 2 cuillères à soupe d’ammoniaque dans de l’eau chaude, avec du savon. Humidifiez un chiffon à l’aide de ce mélange, puis frottez. Rincez et laissez sécher.

 

Vous devez ensuite appliquer de l’huile de lin sur le meuble, à l’aide d’un chiffon sec.

 

L’entretien

 

Si le bambou possède de nombreux avantages, il n’est malheureusement pas dénué d’inconvénients. C’est vrai, le bambou a tendance à attirer les insectes, qui peuvent alors le coloniser. Dans ce cas, l’utilisation d’huile essentielle de citronnelle ou de géranium est vivement recommandée.

 

Pour retirer une tache sur un meuble en bambou, utilisez du savon noir ou de l’alcool à brûler, à appliquer à l’aide d’un chiffon sec.

Voir les différents meubles en bois de bambou - Lit adulte - Luminaire

Partager ce contenu