Le hêtre

Publié le : 26/11/2020 14:32:58
Catégories : Guide des essences de bois

Le hêtre

Le hêtre est une essence de bois très répandue en menuiserie. En effet, il permet la fabrication de très nombreux meubles et objets en bois. En d’autres termes, le hêtre est principalement utilisé dans le secteur de l’ameublement. En outre, notamment en montagne, il est employé comme bois de chauffage. Aussi appelée hêtre commun, cette espèce d’arbre appartient à la famille des Fagaceae, à l’instar du châtaignier et du chêne. Dans ce guide, nous vous proposons de découvrir le hêtre commun, son origine, sa teinte et ses différentes caractéristiques. Nous verrons également comment entretenir efficacement un meuble en hêtre.

 

L’origine du hêtre

 

On retrouve le hêtre commun un peu partout en Europe. En effet, sa zone de répartition s’étend du Nord de la Norvège et de la Suède, jusqu’en Corse et en Sicile. On retrouve le hêtre naturalisé en Espagne, au Portugal et dans la plaine hongroise, même si celui-ci n’est pas indigène de ces différentes régions. Le hêtre est également présent en Turquie, même si sa zone de répartition est particulièrement restreinte.

 

En France, le hêtre est partout, à l’exception du bassin aquitain et dans certaines régions méditerranéennes. Il est également présent en montagne, puisque le hêtre peut survivre jusqu’à 2000 mètres d’altitude.

 

Le hêtre est majoritairement présent dans de nombreuses forêts européennes. C’est le cas, par exemple, de la forêt de Haye près de Nancy, mais aussi dans les forêts du pays de Caux en Normandie. Les forêts ardennaises belges et luxembourgeoises sont composées principalement de hêtres, à l’instar de la forêt de Soignes. Celle-ci est considérée comme le poumon de la capitale belge, Bruxelles.

 

La teinte du hêtre

 

Le hêtre est une essence de bois clair se déclinant dans plusieurs teintes, du gris-blanc au rosé plus clair, en passant par le jaune très clair. Le coeur du hêtre peut être rouge. En outre, le hêtre possède un fil droit et un grain fin. On reconnaît très facilement le bois de hêtre, notamment en raison de ses rayons qui prennent la forme d’un mouchetis, ou d’une maillure bien visible.

 

Contrairement à d’autres essences de bois, le hêtre ne contient pas de tanin. Lorsque le bois est exposé au soleil, il peut prendre une superbe teinte dorée. Au coeur du bois, il est parfois possible d’observer des noeuds et des veines bien visibles, de couleur rouge. Grâce à ces singularités, il est très facile d’identifier l’essence de hêtre.

 

Les caractéristiques du hêtre

 

Le hêtre est un arbre pouvant mesurer entre 30 et 40 mètres de haut, pour un diamètre de 150 cm. Il s’agit d’une espèce élancée et majestueuse, avec un tronc cylindrique et dont le houppier (c’est-à-dire le sommet ébranché de l’arbre) est particulièrement fourni. En outre, les branches du hêtre poussent à l’horizontale. Ses feuilles sont duveteuses et peuvent mesurer plus de 10 cm de long.

 

Caractéristiques dimensionnelles

 

L’écorce du hêtre est lisse et gris clair. Il s’agit d’un grand arbre, dont la silhouette peut varier en fonction de son environnement. En effet, plus il est isolé, plus le hêtre prend de l’ampleur. D’ailleurs, son houppier et ses branches peuvent atteindre plus de 600m2, ce qui est considérable. Le hêtre tortillard, que l’on retrouve dans la région de Reims, est impressionnant. En effet, il possède un tronc et des branches dits « contournés », qui s’entortillent en tous sens.

 

Les feuilles du hêtre sont de forme ovale et possèdent de petites dents très caractéristiques. En outre, il est possible de reconnaître le hêtre grâce à son feuillage : les feuilles mortes restent attachées aux branches pendant plusieurs semaines, avant de tomber.

 

Durabilité

 

L’essence de hêtre est particulièrement dure et dense. Sa durabilité naturelle en présence de champignons est plutôt faible, en revanche, le bois de hêtre résiste bien aux insectes. Il est également sensible aux termites, de ce fait, cette essence est recommandée pour une utilisation à l’intérieur.

 

Le bois de hêtre nécessite un traitement de préservation contre les attaques d’insectes, mais aussi contre l’humidification temporaire. Puisqu’il n’est pas utilisé dans la conception de structures pour l’extérieur, il n’est pas nécessaire de le traiter contre l’humidité permanente. 

 

Les utilisations du hêtre

 

Comme nous venons de le mentionner, le hêtre est utilisé dans la conception d’objets pour l’intérieur. Grâce à son grain fin, le hêtre est très simple à travailler. Il est donc très apprécié par les menuisiers. Pour cette raison, on le retrouve massivement dans le secteur de l’ameublement.

 

En outre, le bois de hêtre est conseillé pour le contact alimentaire. C’est donc lui qui compose la plupart des planches à découper. Il est également présent dans la fabrication de cintres, de pinces à linge, mais aussi dans la structure des chaises et des canapés. Le hêtre est aussi utilisé pour réaliser des placages de matériaux, comme des panneaux de bois aggloméré.

 

L’essence de hêtre peut également être envisagée comme bois de chauffage. En effet, il possède un excellent pouvoir calorifique.

 

L’entretien des meubles en hêtre

 

Qu’il soit brut, huilé, ciré ou vernis, le bois de hêtre s’avère très simple à entretenir, à condition toutefois de connaître les bons gestes, ainsi que les erreurs à éviter.

 

Le nettoyage

 

L’entretien d’un meuble en hêtre commence par un bon nettoyage. Et pour cela, il suffit de le dépoussiérer avec un chiffon microfibre sec. En effet, comme nous l’avons mentionné précédemment, le hêtre ne supporte pas l’humidité.

 

Bien sûr, il est possible de passer un chiffon légèrement humide pour retirer une tache par exemple. Mais, immédiatement après cela, il vous faudra sécher le meuble pour éviter les traces et les déformations. N’hésitez pas à verser un peu de farine sur le meuble, afin d’absorber un excès de liquide.

 

L’entretien

 

Pour redonner une seconde vie à un meuble en hêtre, nous vous suggérons d’utiliser un produit spécifique pour l’entretien du bois, que vous appliquerez d’abord sur un chiffon. En effet, aucun produit liquide ne doit être versé à même le meuble. Ensuite, nettoyez en veillant à respecter le sens des nervures du bois.

 

Votre meuble en hêtre peut ensuite être ciré ou huilé, à l’aide d’un produit adapté à cet usage. Sachez que l’huile permet de préserver l’esthétique et les détails de l’essence de hêtre. Vous pouvez également choisir un traitement à l’huile de lin, qu’il faudra toutefois renouveler régulièrement.

Voir les différents meubles en bois de bambou - Table basseTable de salle à manger

Partager ce contenu